Important

Cet article a un rôle purement informatif. Il a pour but de sensibiliser les personnes à risque et d'énumérer les maladies les plus fréquentes. Les maladies citées ci-dessus ne sont en aucun cas une généralité et sont un condensé issu de différents articles médicaux.

Les symptômes énumérés ne doivent pas être source de diagnostic à distance et ne remplace en aucun cas une visite chez votre médecin ou votre dentiste.

Os de la machoire

Os de la mâchoire

Constitution du tissu osseux

L'os est constitué de deux parties :

  • Partie dite corticale
  • Partie spongieuse
implant dentaire sans greffe osseuse

L'os spongieux (où se place l'implant traditionnel) a une fonction métabolique. Il a un effet ostéo intégrant. (Les implants traditionnels sont destinés à être implantés dans cette partie spongieuse, ils sont constitués d'une surface rugueuse qui leur permettra une ostéo intégration). Aussi, comme une éponge, il absorbe les forces mais présente moins de résistance. Comme un métabolisme, il peut s'intégrer ou rejeter.

L'os cortical (où se place l'implant basal) a une fonction mécanique. Il est présent en moindre quantité sur l'os mais conserve un volume quasi constant. C'est un tissu qui présente une plus grande résistance mécanique et une plus grande densité. Il est localisé au fond de la bouche à l'emplacement des dents 7 et 8 et en zone nasale (1, 2 et 3) pour la mâchoire supérieure et sur l'ensemble de la mâchoire inférieure. Il n'a pas de fonction ostéo intégrante. (Les implants dentaires basaux ont une surface lisse car c'est leur forme qui permet l'accroche et le maintien de l'implant.)

Pour comprendre la constitution de l'os maxillo facial, il faut également comprendre les éléments qui l'accompagnent. À savoir, l'articulation, les tissus mous, les sinus et les nerfs. Chaque élément a une interaction avec/contre les autres. Article sur la constitution du tissu osseux sur bonegraft.dental.

Régénération de l'os

L'os par sa partie spongieuse (ou crestale) est soumis à un processus de régénération constant. Certaines cellules synthétisent la base minérale de l'os et d'autres éliminent les anciens tissus. Cette régénération ralentit ou prend fin lorsqu'il n'y a plus suffisamment de tissu osseux ou lorsque l'os n'est plus soumis à une contrainte comme après la perte d'une dent.

Perte et atrophie osseuse :

Perte osseuse

Le tissu osseux conserve toutes ses caractéristiques qualitatives et quantitatives lorsqu'il est stimulé par une force. Cette force peut être transmise par une dent ou par un implant. Lorsqu'une dent est extraite et qu'elle n'est pas remplacée par un implant dentaire, dans ce cas se produit un phénomène naturel. L'os maxillaire va subir une résorption osseuse pour aboutir à une atrophie (déficit) osseux.

La résorption de l'os se fait de manière différente sur le maxillaire supérieur et sur la mandibule. Elle peut être aggravée par le port d'une prothèse amovible, d'une prothèse de type All on 4 ou par une péri implantite. L'atrophie osseuse peut atteindre 5 à 6 millimètres la première année (d'où l'avantage de l'implantation immédiate post extraction) puis de 1 à 2 mm par an.

Sur le maxillaire supérieur, la perte osseuse agit à la fois par le dessous en remontant le long des racines et à la fois par le dessus avec le plancher du sinus qui pousse sur l'os. S'il n'y a plus de dent ou d'implant pour le retenir, il peut alors descendre jusqu'à ne laisser que l'épaisseur d'une feuille de papier de tissus osseux. L'atrophie osseuse agit également en épaisseur.

Les implants dentaires (traditionnels) peuvent aussi avoir une incidence négative sur le tissu osseux lorsque survient une péri implantite.

La greffe osseuse qui permet de retrouver de la hauteur peut être réaliséе immédiatement après l'extraction. Depuis sa mise en pratique dans les années 1980, les greffes osseuses ont subi de nombreuses améliorations. On retrouve plusieurs techniques en fonction de l'emplacement. Une augmentation de l'os dans la cavité des sinus s'appelle un comblement de sinus ou sinus lift. Une augmentation de la hauteur ou l'épaisseur s'appelle une greffe de coffrage ou d'apposition. Cependant, ces interventions sont de moins en moins réalisées depuis l'arrivée des techniques basales.

En naviguant sur ce site vous consentez à notre Déclaration sur la protection des données et à la transmission des données automatisées à des tiers fournisseurs. Lisez la déclaration
Je suis d'accord